TRANSMETTRE
Les Valeurs Chrétiennes

ISBN :978-2-918303-12-1

Format 15 x 21
214 pages, 17 €

Les enveloppes bleues - Grzegorz Sokolowski

 

 

4e de couverture

L'auteur de ce livre propose une démarche nouvelle pour l’évangélisation. Il montre ce que sont les valeurs chrétiennes et en quoi elles sont « huma-nisantes et bonnes » pour la vie de chaque personne, pour la société et l’humanité tout entière. Après avoir réalisé la force et la beauté de ces valeurs, il est alors possible de remonter à la source, Jésus-Christ.
Cet ouvrage s’adresse aux transmetteurs, parents, animateurs, catéchistes qui se trouvent en situation d’expliquer les valeurs de la religion chrétienne à des adolescents ou à de jeunes adultes. Il peut aussi venir en aide à tous les chrétiens amenés à parler de religion et qui sont souvent désemparés face à des questions déstabilisantes.

Bruno Dufay, scientifique de formation, est passionné par les sciences humaines : philosophie, sociologie et pédagogie. Il a écrit plusieurs ouvrages de vulgarisation dont Ne vous laissez plus influencer, Sens critique  mode d’emploi, Éditions d’organisation, Apprendre à expliquer, L’art de vulgariser, Éditions Eyrolles, Ego cherche compagnie. Comment rester individualiste sans vivre seul, Éditions Frison Roche. Chaque année, il prépare des jeunes au sacrement de la Confirmation au sein de l’aumônerie d’une école privée.

 

Table des matières

Introduction

Chapitre 1 : La société individualiste
L’individu du XXIe siècle
L’individualisme des jeunes
Conséquences sur la transmission

Chapitre 2 : Les valeurs chrétiennes
La notion de valeur
La philosophie chrétienne
Cinq catégories de valeurs chrétiennes
Les règles de base
Fonctionnement du système de valeurs
Valeurs chrétiennes - valeurs humanistes
Valeurs chrétiennes - repères et incitations

Chapitre 3 : Les obstacles
La pensée des antis
L’amplification médiatique
Les erreurs de l’Église
Les erreurs relationnelles
Une Église communicante

Chapitre 4 : Relations des jeunes aux valeurs
Mise en question
Épicurisme
Relativisme
Pessimisme
Besoin de communiquer
Valeur personnelle réelle

Chapitre 5 : Une démarche
Les principes
Les étapes

Chapitre 6 : Moyens complémentaires
Les témoignages et le positif
L’approche par l’esthétique
Contemplation et méditation
La création
Les expériences collectives
Spirale vertueuse

Chapitre 7 : Quelques questions pièges
1. Et si toute l’histoire de Jésus n’était qu’une invention ?
2. Oui, mais les miracles ne sont peut-être que des illusions collectives ?
3. Et même s’Il a existé, Jésus n’a peut-être pas ressuscité. Les textes ne sont peut-être que des légendes ?
4. L’Église a sélectionné les textes qui l’arrangent. Il en existe d’autres
5. Dieu a pu être inventé par des hommes, nous n’avons pas de preuves
de son existence
6. Une publicité apparaissait sur les bus de la ville de Londres « Dieu n’existe probablement pas. Alors cesse de t’en faire et profite de la vie. » N’est-ce pas la meilleure stratégie de vie ?
7. On dit souvent que les croyants doutent. Alors, la foi ne donne même
pas de certitude de l’existence de Dieu ?
8. Si Dieu est tout-puissant, pourquoi n’impose-t-Il pas à tous de s’aimer ?
9. Pourquoi n’éradique-t-Il pas les malheurs du monde ?
10. Pourquoi laisse-t-Il faire le mal par les hommes ?
11. Quel sens peuvent bien avoir toutes ces souffrances ?
12. Avec le péché originel, l’homme est-il coupable des péchés de l’humanité ?
13. Comment le Dieu d’amour peut-Il laisser des personnes en enfer
pour l’éternité ?
14. L’Église catholique a empêché le progrès avec Galilée. Elle continue
à le faire avec la recherche sur les cellules souches et les manipulations
génétiques. Pourtant, cela pourrait soigner des malades
15. Avec les découvertes scientifiques, le Big Bang et la théorie de l’évolution,
peut-on croire que Dieu a créé l’Univers ?
16. L’Église est incapable d’évoluer et de s’adapter à l’époque actuelle.
Pourquoi condamne-t-elle la contraception ?
17. Si une personne ne veut plus vivre, c’est son choix. Pourquoi refuser
la liberté de mourir ?
18. Pourquoi l’homosexualité est-elle condamnée par l’Église ?
19. Pourquoi les femmes sont-elles si mal considérées par la religion ?
20. Peut-on suivre une religion qui a fait du mal dans le passé ? Guerres,
croisades, colonisations, esclavages ?
21. Les croisades montrent bien que les chrétiens ne sont pas cohérents
avec eux-mêmes. N’ont-ils pas pris les armes et pillé ?
22. Et les pardons monnayés, la condamnation tardive de la Shoah ?
23. Le Christianisme n’est-il pas une secte qui a réussi ?
24. Comment rejoindre une religion qui est dogmatique ?
25. Le Catholicisme est-il « soluble » dans la démocratie ?
26. La Trinité du Christianisme n’est-elle pas une forme de polythéisme ?
27. Pourquoi cette religion ? Pourquoi pas une autre ? Toutes se valent ?
28. Faut-il connaître toutes les religions pour se faire sa propre idée ?
29. Je suis avec vous aujourd’hui parce que ma famille est chrétienne. Pourquoi cette religion issue de ma tradition familiale me conviendrait-elle ?
30. Toutes ces divisions au sein du Christianisme ne montrent-elles pas
qu’il ne marche pas bien ?
31. Pourquoi s’opposer aux traditionalistes qui ne souhaitent que garder
le latin à la messe ?
32. Pourquoi un tel fossé avec les juifs et les musulmans ?
33. Les religions avec leurs fondamentalismes n’apportent-elles pas le
malheur dans le monde ?
34. Toutes ces guerres et ces agressions qui augmentent partout dans le
monde ne sont-elles pas le signe que les religions sont inefficaces ?
35. Même des pays chrétiens comme le Rwanda ou l’Allemagne ont basculé dans la barbarie
36. Les terroristes croient en ce qu’ils font autant que nous. Pourquoi
notre croyance permettrait de les arrêter ? Qu’est ce qui nous permet de
les juger ? Pourquoi aller dire aux autres ce qu’ils doivent penser ?
37. Pourquoi prier pour une personne plutôt que pour une autre ? C’est
injuste vis-à-vis de ceux pour qui personne ne prie
38. Beaucoup de gens très bons ne sont pas baptisés. Seront-ils tous
rejetés en enfer ?
39. Les valeurs chrétiennes se contredisent entre elles : comment choisir ?
40. Comment le pape peut-il être infaillible ?
41. Pourquoi le pape et le Vatican s’entourent-ils de tant de richesses ?
42. Les chrétiens sont-ils forcément de gauche ou de droite ?
43. Pourtant la gauche s’occupe très bien des démunis et des économiquement faibles ?
44. Pourtant la droite semble conserver les valeurs liées à la famille, aux
traditions ; elle reste chrétienne ?
45. Ne serait-il pas plus simple de respecter une laïcité complète, donc de garder pour soi ce qu’on pense de Dieu ?
46. Ne pourrait-on pas remplacer les religions par la philosophie humaniste ?

Chapitre 8 : L’épineuse question « à quoi ça sert ? »
Réponse proposée
Contre-arguments relatifs à l’Église et à la religion
Contre-arguments relatifs aux origines supposées des religions
Contre-arguments relatifs à la biologie et à la psychologie
Contre-arguments relatifs aux raisonnements philosophiques

Chapitre 9 : Profil du bon transmetteur
Une pédagogie à renouveler
Être sûr de soi et accepter les critiques
Authenticité et transparence dans la prudence
Fidélité aux messages et opinions personnelles
Bienveillance et partage
Patience et longueur de temps
Amour et témoignage
Profil idéal

Chapitre 10 : Les raisons d’y croire
Le besoin de spiritualité
La religion en phase avec la modernité
La réappropriation par l’individu
Les pratiques, les rites, les symboles
Le rapprochement

Chapitre 11 : Un peu de prospective
La réappropriation par la collectivité
Quelle évolution à long terme ?
Les conditions nécessaires
Un rassemblement de croyants
Élargissement de l’horizon

Conclusion
Parler des valeurs d’abord
Approfondir nos connaissances
Concrétiser notre foi
Rétablir la communication

Annexe : Lexique

   
ma page facebookSalvator Diffusion